ENGLISH VERSION SOON !

Claudine Thorelle

17 août 2017

Pas de commentaire

Accueil Chiffres

25 : Plantations top départ

25 : Plantations top départ

Nombre de plantations : 20 + 5 = 25

Les plantations restent pour moi indispensables chaque année… cela donne l’occasion de diviser… mais aussi de donner aux 4 coins de la France, selon les rencontres ! J’ai eu l’agréable surprise d’avoir reçue une plante venant des îles anglo-normandes, et qui ma foi a trouvé sa place ici… Je pense désormais souvent à celui qui me l’a offerte !

On commence dès l’automne, avec les vivaces, en s’attachant compte tenu des canicules successives, à utiliser les plantes les plus résistantes à la sécheresse, sachant que la reprise est meilleure à cette saison.

chênes rouges d'Amérique

Et il y a toujours une envie de recréer un petit coin à droite et à gauche… en 2019, ce sera un massif situé face à la laiterie, dont le gite de l’étang profitera également : genêts, viornes, forsythias, mahonias, … ces variétés se plaisant particulièrement bien à la Charmotte. Alors surtout… ne contrarions pas la nature… qui fait le boulot toute seule ! Nous sommes en terre argilo-calcaire ne l’oublions pas… et d’ailleurs, je n’insiste que rarement dans les plantations, la nature devant toujours en fin de compte décider, si la plante se plait ici ou pas !

les vieux chênes abattus

La nature se révèle surtout au printemps à la charmotte et à l’automne, avec un tel déploiement de couleurs !  Prévoir l’appareil photo, quand la brume se lève autour de l’étang notamment.

Mon crédo : avoir un jardin beau en toute saison !

Ayant pris, non de gaieté de cœur, la décision de faire abattre quelques chênes, dont 1 centenaire, mal situé à proximité de la route, je me suis empressée de les remplacer par 5 magnifiques chênes d’Amérique.

Ma recette : utiliser la paille servant à isoler du froid les compteurs d’eau en hiver, pour leur faire un lit douillet  qui garde l’humidité, et évite des arrosages intempestifs dans des périodes où l’eau devient denrée rare !

Mon crédo : avoir un jardin beau en toute saison !

J’ai toujours eu comme objectif de me servir de l’existant, en ce qui concerne le parc en lui-même… pendant une quinzaine d’années, j’ai planté pour arriver à garder une structure avec différents étages, et éviter ainsi que ne dominent que les vieux chênes de 25 m voire plus en pourtour, les pins noirs d’Autriche et les bouleaux ! Désormais la partie sous-bois bénéficie d’un ensoleillement, donnant une autre physionomie à l’ensemble, et surtout un autre éclairage !

Des chambres de verdure ont été réalisées en troêne, et permettent encore aujourd’hui de structurer le jardin. Un coin bassin dans un ancien bac en inox pour conserver le lait a été installé, donnant l’occasion aux nombreux oiseaux du bois proche de venir se désaltérer entre autre.

Une terrasse face à l’entrée principale, a été créée et bardée en bois d’acacia, elle bénéficie de l’ombre du vieux tilleul et sert aussi de reposoir aux plantes, celles-ci bénéficiant et de son ombrage et de sa fraicheur. Ah j’oubliais, aussi la fragrance du tilleul quand il est en fleur, qui donne de bonnes tisanes l’automne venu !

Et important des bancs partout… pour en profiter !